J’observe de plus en plus clairement que quelque chose ne tourne pas rond chez nous, humains. Non, ce n’est pas logique, ni compréhensible pour mon cerveau sous-développé. Oui oui, vous avez bien lu : sous-développé. Parce que je suis persuadée que nous ne sommes qu’à l’aube de la découverte de nos capacités. Et j’observe donc qu’une grande part de notre vie, nous sommes en RE-ACTION et non pas en ACTION de notre plein potentiel humain et ce, à cause de nos souffrances émotionnelles stockées. Je m’explique.

Lorsque un évènement nous cause une souffrance émotionnelle, nous la stockons dans notre corps, nos énergies, notre mémoire consciente et inconsciente. Je parle ici d’un événement considéré comme important et essentiel pour nous. Chacun à sa propre échelle de valeur et de priorité, ses filtres et ses anciennes blessures, ses éléments à « travailler » sur son chemin de vie.  En effet, un événement douloureux pour une personne ne le sera pas pour une autre. Mais là, je constate que toute notre vie est en réaction à cette non-gestion de ces événements douloureux. Soit arrivé tôt dans l’enfance, soit lors de la gestation (jumeaux nés seuls), soit dans une vie antérieure.

Et je trouve cela dommage, pas logique, ni efficient pour notre « race » humaine. Nous sommes encore loin de notre pleine conscience, de notre gestion efficace de nos émotions et de notre joie intérieure profonde, déliée de toute souffrance émotionnelle. Je suis comme vous, engluée dans ce « système » que je ne comprends pas! Pourquoi devons-nous passer par une souffrance émotionnelle qui, parfois, prend des années à s’apaiser, et qui nous empêche d’avancer? Qui nous fait « manquer » des opportunités de relations saines et adultes, matures et joyeuses? Je suis déçue que l’évolution humaine inclue cette épreuve sur notre chemin à tous… En quoi cela nous aide-t’il? Cela me semble vide de sens, quand je vois des choix de vie de personnes qui se restreignent (parfois consciemment!) dans leurs propres potentialités à cause de ce type de blessures émotionnelle non guérie… Cela nous empêche d’être en pleine action, d’être acteurs vivants de nos choix de vie, et d’être pleinement créateurs dans ce monde. Je rêve qu’un jour, nous soyons toutes et tous capables d’atteindre cet état de non souffrance qui nous libérera de nos auto-contraintes et nous permettra d’apprécier pleinement l’état « d’être humain »… à moins que ce ne soit « cela », l’expérience humaine….?

 

 

action-and-reaction